Filière bois énergie

Vers une filière bois énergie gersoise

Répondre aux enjeux du développement durable

Pour tendre vers un territoire à énergie positive, la filière bois constitue un enjeu important pour le Gers où un potentiel de développement existe. 

De quel bois je me chauffe

La filière bois énergie « locale » satisfait aux 3 piliers du développement durable :

1. des enjeux environnementaux par le développement d’une énergie renouvelable avec une ressource gérée durablement (la quantité de CO2 rejetée pendant la combustion du bois est équivalente à celle fixée par la croissance de ces arbres)

2. des enjeux économiques notamment par la mise en œuvre de circuits de proximité (distance moyenne de la forêt à la chaufferie = 50 km), la relocalisation des activités économiques au sein des territoires, des coûts énergétiques stables et inférieurs à ceux des combustibles fossiles, une amélioration de l’autonomie énergétique des territoires

3. des enjeux sociaux par la création d’emplois en milieu rural.
 

Face aux changements climatiques et à l’épuisement des ressources fossiles, le bois énergie constitue l’une des réponses durables aux problématiques énergétiques actuelles.

Tendre vers un territoire à énergie positive

Les 3 étapes du bois énergie « made in Gers » :

1. la production de plaquettes bois énergie à partir de ses propres ressources (taille des lisières des routes départementales pour le maintien du gabarit routier, entretien des 700 ha de forêts départementales certifiées PEFC)

2. la transformation en combustible bois à partir d’une plateforme de stockage créée et gérée par le Département

3. la mise en place et l’alimentation de chaufferies bois dans les collèges gersois 

  • Plus de 100 000 ha de forêts, soit un taux de boisement proche de 17%
  • Une ressource agricole importante (haie, agroforesterie, ripisylves)
  • Une production biologique annuelle comprise entre 4 et 6.5 m 3 /ha, soit plus de 1000 m3 /jour produits naturellement dans la forêt gersoise
  • Production de plaquettes par km de lisières de routes de  10 à 30 t
  • 700 ha de forêts départementales
  • 1 plateforme de 500 m² (soit environ 500 t de capacité de stockage)
       
    • 3 collèges chauffés au bois
    • puissance cumulée des chaudières bois installées = 470 kW
    • consommation de plaquettes des 3 collèges = environ 200 à 250 t sèches/an

La plateforme de Saramon

Le Département possède une plateforme multi énergies renouvelables sur la Commune de Saramon. Cette unité permet d’une part, le séchage et le stockage de plaquettes forestières à destination des chaufferies bois des collèges, et d’autre part, de produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire.

Sa capacité de production est comprise entre 500 et 1000 tonnes de plaquettes par an. La toiture sur son rampant sud de 240 m² environ est recouverte de panneaux photovoltaïques pour une puissance proche de 36 kWc.