Les ateliers de la cit2e 

La transition énergétique et écologique dans le bâtiment.

Publié le

Ce jeudi 09 juin,  à l’invitation des animateurs des ateliers le  CAUE et AP32   , Mme Pauline Lefort, cheffe de projet Qualité Construction et Filières Matériaux à Envirobat Occitanie est venue présenter, devant un public attentif d’élus et professionnels,  les principales missions de cette association professionnelle  et faire le point sur les dernières règlementations dans la construction.

L’association Envirobat Occitanie regroupe toutes les familles professionnelles du bâtiment (maitres d’œuvre, les organismes de recherche, entreprises, les industriels et négociants,  maitres d’ouvrage,…). Sa raison d’être est de  réduire l’impact environnemental des constructions en Occitanie. Ce réseau d’acteurs,  de plus de 250 adhérents,  se définit comme  centre de ressources de la construction et de l’aménagement durables qui s’engage à :

  • Animer le réseau des professionnels en région,
  • Travailler à la promotion et la diffusion des bonnes pratiques,
  • Accompagner les acteurs et leurs projets,
  • Développer des outils pédagogiques d’accompagnement et d’évaluation sur les aspects, environnementaux, économiques et sociaux

Pour situer l’importance du sujet, Mme Lefort a rappelé l’impact  du bâtiment (conception et utilisation) dans l’épuisement  des ressources naturelles .Celui-ci  consomme près de 48 % de l’énergie, 46 % des ressources naturelles, 19% de l’eau et génère chaque année  42.2 millions de tonnes de déchets.

Les principales réglementations exposées durant cette soirée : 

  • Les obligations de surveillance de la qualité de l’air, notamment dans les écoles et collèges.
  • La nouvelle réglementation environnementale des bâtiments neufs  RE2020 qui évalue la performance énergétique, prend en compte l’énergie grise des matériaux, donne la priorité à la sobriété énergétique, réduit l’impact carbone des constructions,…
  • Le décret éco-énergie tertiaire.

Toutes ces mesures visent à réduire la consommation d’énergie finale, l’impact  carbone des constructions  et améliorer le confort d’été et d’hiver  des utilisateurs.

Pour y parvenir , les concepteurs pourront faire appel  à  des matériaux bas carbone comme les  éco-matériaux ,les matériaux bio-sourcés et géo-sourcés et les matériaux recyclés .Et aussi s’appuyer  sur les nouvelles  structures émergentes que sont les filières bois , paille et terre crue .

Pour conclure , la cheffe de projet nous a détaillé la récente démarche Bâtiment Durable en Occitanie (BDO) portée par ENVIROBAT  qui a pour objectif d’apporter des solutions encore plus performantes pour aller au-delà de la réglementation, être plus performant, et anticiper les évolutions futures .

En fin d’atelier, le service Transition Energétique du Conseil Départemental du Gers a présenté les premiers résultats de son dispositif «  chaleur renouvelable  ». Celui-ci accompagne techniquement l’ensemble des maitres d’ouvrage publics et privés dans leurs projets d’installations de chaleur à partir d’énergies renouvelables. Les premières réalisations présentées :

  • Pour le  Bois énergie «  plaquettes  », le Lycée St Christophe à Masseube avec  1130 MWh/an, 320 t de bois.
  • Pour le Bois énergie «  granulés  »,  l’ITEP Moellon à Jegun avec 600 MWh/an, 120 t de bois.
  • Pour le Solaire Thermique,   l’Etablissement Public de Santé de Lomagne avec  590 kWh/m2/an, une  couverture solaire de 60%.
  • Pour de la Géothermie,  l’AEREM à Pujaudran avec des besoins énergétiques de 250 MWh/an (chaleur) + 180 MWh/an (froid).

En savoir plus sur le dispositif chaleur renouvelable

Programme des prochains ateliers de la cit2e